Vallouise  Magazine

Informations et Renseignements sur la Vallouise et le Pays des Écrins

 

Nouvelles

Pays des Écrins

Hautes-Alpes tourisme

Question d'enneigement

_______________

La communication touristique dans le département est parfois surprenante. En cause les communiqués météorologiques des médias nationaux qui annoncent à juste titre un massif alpin globalement peu enneigé, mais sans faire de distinction entre les massifs. Immédiatement élus et responsables touristiques haut-alpins s’indignent de l’oubli des Alpes du Sud et crient même au complot de la part des stations des Alpes du Nord. Rien que ça.

On assiste souvent au même scénario avant Noël : on voudrait que l'enneigement fonctionne comme dans l’industrie, avec un démarrage début décembre, au jour près. Mais le ciel ne répond pas à cette pseudo-logique industrielle !

_______________

L'enneigement des Alpes en cette fin d’année 2016 résulte des  précipitations du mois de novembre qui ont donné une limite pluie-neige vers 1800 m sur la frontière italienne avec de fortes lames d'eau et un enneigement important en altitude sur ces zones. Le foehn associé a fait remonter cette limite en progressant vers l'ouest (de 2200 m à 2500 m) et en asséchant l'air. Le mois de décembre a ensuite été sec (1). Voir la synthèse Météo-France de l'enneigement en montagne à mi-décembre fait à l'aide des modèles Safran-Crocus en lien connexe.

Résultat, en ce moment il n’y a pas de neige sur l’ensemble du massif alpin en-dessous de 1800 m d’altitude, c’est-à-dire pour l’essentiel là où les vacanciers résident et rêvent d’un Noël à la neige : « la neige en hiver à la montagne », ce n’est pas « la neige sur les sommets », mais « la neige dans les vallées ». Inutile donc de pousser des cris d’orfraie et de dire l'inverse. C’est la réalité, dans les Alpes du Nord comme dans les Alpes du Sud, il faut l’assumer.

_______________

Pour la pratique du ski, les stations les plus enneigées naturellement au-dessus de 1800 m, sont situées exclusivement à proximité de la frontière avec le Piémont. Elles sont de moins en moins enneigées, plus on va au nord et surtout plus à l’ouest. Le clivage n'est donc pas entre les Alpes du Nord et les Alpes du Sud, mais entre, d’une part, les massifs frontaliers avec le Piémont, qui sont enneigés plus on monte au-dessus de 2000 m (Queyras et Briançonnais, haute Maurienne, et dans une moindre mesure haute Tarentaise ; les uns sont dans les Alpes du Sud, les autres dans les Alpes du Nord) et, d’autre part, les autres massifs, peu enneigés, qu'ils soient dans les Alpes du Nord ou dans les Alpes du Sud (Champsaur, Dévoluy, Embrunais). Il est ainsi malvenu de reprocher aux médias nationaux de ne pas connaître la géographie alpine lorsque l’on ne connaît même pas la géographie haut-alpine.

 

On comprend bien que cette communication qui oppose le nord et le sud, alors que le clivage est entre l'est et l'ouest n’a pas de fondement ! Une fois de plus la communication touristique est déconnectée de la réalité. Pire on sent bien en plus en filigrane que certains seraient prêts à l’enjoliver, pour ne pas dire plus. Peu leur importe, ils font aussi leur communication, et c’est peut-être le plus important pour eux. Eh oui, la communication politique se rajoute à la communication touristique. Difficile dans ces conditions d’avoir un message cohérent qui porte.

_______________

Les chutes de neige annoncées pour ce début de semaine vont encore se concentrer le long de la frontière avec le Piémont, donc sur l’extrême est du département avec non seulement un retour d’est mais en plus une forte lombarde froide qui va abaisser la limite pluie/neige. Il devrait ainsi tomber plusieurs dizaines de centimètres surtout en haute Maurienne (Alpes du Nord), sur l’est du Queyras (20 à 40 cm) et sur le Mercantour (jusqu'à 60 cm en haute Roya). Les quantités de neige devraient vite s’atténuer d’est en ouest : 20 à 30 cm sur le haut Var et le haut verdon, 15 à 20 cm sur Thabor et Pelvoux, 10 cm sur l’ouest du Queyras et le Champsaur, quelques centimètres sur l'Embrunais et le Parpaillon et un saupoudrage sur le Dévoluy.

Le vent d'est à sud-est qui va accompagner les chutes va provoquer un important transport de cette neige légère et la création d'accumulations instables reposant sur des couches de neige hétérogènes faisant remonter le risque d'avalanche.

_______________

La conclusion de mon article du 6 janvier 2016 n'en prend que plus de relief, quelques dizaines de millions investis en neige artificielle plus tard.

_______________

Vallouimages

Vallouise, 19 décembre 2016.

_______________

Remerciement :

Je remercie Alain Morel, météorologue, de ses précieuses informations et de ses commentaires.

_______________

Notes :

(1) N’oublions pas que la forte saison des pluies dans nos régions se situe entre octobre et novembre statistiquement.

_______________

Références :

...

 _______________

Articles connexes :

Hautes-Alpes tourisme - Question d'enneigement (suite), 18 janvier 2017.

Tourisme alpin - « La fin de l'or blanc ? », 22 décembre 2016.

Hautes-Alpes tourisme - Question d'enneigement (suite), 21 décembre 2016.

Hautes-Alpes tourisme - Question d'enneigement, 19 décembre 2016.

_______________

Liens connexes :

Enneigement en montagne au 14 décembre2016, Météo-France.

_______________

 

Nouvelles

Pays des Écrins

 

Première version Dernière version Dernière correction
Décembre 2016 Décembre 2016 Décembre 2016